Collectif

Une rose est une rose, Michel Parmentier & pratiques contemporaines

Galerie Jean Fournier /​Frac Auvergne

304 p., 14,5 x 20 cm
24 p.
ISBN 978−2−9530429−7−9
Novembre 2015

En 1913, Gertrude Stein écri­vait « Une rose est une rose est une rose est une rose » et Marcel Duchamp pro­po­sait son pre­mier ready-​made (aidé), la Roue de bicy­clette. Chacune des deux œuvres intro­dui­sait l’idée de la répé­ti­tion à l’identique d’une chose sem­blant ne rien dire et vider l’œuvre d’art de sa pro­fon­deur sym­bo­lique. Depuis Frank Stella a enfon­cé le clou avec sa fameuse décla­ra­tion « Ce que vous voyez est ce que vous voyez », et le vers célèbre de Marcelin Pleynet « Le mur du fond est un mur de chaux » semble avoir émis l’idée de la lit­té­ra­li­té comme mode pos­sible de l’art, d’un art pro­cé­dant par pré­lè­ve­ment, répé­ti­tion, neu­tra­li­té du sujet, reven­di­quant la sur­face contre la pro­fon­deur, refu­sant la méta­phore ou la psy­cho­lo­gie, usant appa­rem­ment de l’évidence du visible et du lisible – tout ce dont témoigne l’œuvre de Michel Parmentier. 

Avec des textes de Pierre Alferi, Benoît Auclerc, Jan Baetens, Stéphane Baquey, Bernard Blistène, Vincent Broqua, Antoine Cazé, Anne Favier, Joe Fyfe, Karim Ghaddab, Jean-​Marie Gleize, Abigail Lang, Alain de Libera, Romain Mathieu, Laure Michel, Frédéric Montégu, Jean-​Marc Poinsot, Jean-​François Puff, Nathalie Quintane, Camille Saint-​Jacques, Éric Suchère, Tristan Trémeau et Pierre Wat. 

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.