Michael Palmer

Première figure

José Corti

96 p., 13,5 x 21,5 cm
15 €
ISBN 978−2−7143−1043−9
Avril 2011
Traduit de l’anglais (U.S.A.) par Virginie Poitrasson et Éric Suchère

« Le poète Michael Palmer est né à New York en 1943. Il vit actuel­le­ment à San Francisco.

Il est l’auteur d’une ving­taine de livres dont une quin­zaine de poé­sie. Il a reçu le prix Wallace Stevens en 2006, une des plus impor­tantes récom­penses, pour la tota­li­té d’une œuvre. Son influence est très grande aux États-​Unis. En France, plu­sieurs de ses livres ont été tra­duits dont Sun (aux édi­tions P.O.L.) et Notes for Echo Lake (aux édi­tions Spectres Familiers). On pour­rait dire que son œuvre explore la nature des rela­tions entre le lan­gage et la per­cep­tion. Sa poé­sie, bien que sem­blant abs­traite – puisque par­tant du lan­gage – est en fait pro­fon­dé­ment lyrique. Première figure date de 1984 et fait par­tie d’une tri­lo­gie qui com­prend jus­te­ment Notes pour Echo Lake (1981) et Sun (1988). Cette tri­lo­gie peut-​être consi­dé­rée comme le chef d’œuvre de Palmer et la tra­duc­tion du volet cen­tral man­quait donc au lec­teur fran­çais. »

Fabienne Raphoz

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.