Collectif

Principe de légèreté, Raoul de Keyser & pratiques contemporaines

Lienart

232 p., 14,5 x 20 cm
22 €
ISBN 978−2−35906−067−6
Mai 2012

L’art du XXe siècle aura été en grande par­tie celui de la lour­deur théo­rique, de la pesan­teur des idées avant-​gardistes et des ambi­tions de l’art à sau­ver le monde à coup de mani­festes. Dès 1909, Kandinsky anti­ci­pait par­fai­te­ment la « croix » qu’allait être pour l’artiste la lour­deur du siècle à venir : « l’artiste n’est pas un enfant du dimanche de la vie, il n’a pas le droit de vivre sans devoir, il a une lourde tâche à accom­plir, et c’est sou­vent sa croix ». Ces der­nières années, l’émergence d’une véri­table indus­trie de la culture a promp­te­ment sub­mer­gé le « théo­rise » moderne, pour y sub­sti­tuer un impé­ra­tif tou­ris­tique et récréa­tif qui n’a de léger que l’apparence.

Alors, qui de la légè­re­té ? S’interrogeant sur ce qu’il reste de la légè­re­té dans l’art contem­po­rain, ce livre pose la ques­tion de ses fron­tières avec cette incon­sis­tance que lui reproche par­fois le grand public. Mais il défend la légè­re­té comme un prin­cipe de liber­té, d’autonomie et d’humour en retra­çant l’histoire à tra­vers le pas­sé et l’art d’aujourd’hui notam­ment à tra­vers l’oeuvre de Raoul De Keyser, cet artiste belge qui, depuis 1963, livre une pein­ture énig­ma­tique, ni abs­traite, ni figu­ra­tive, sou­vent pein­ture a mini­ma, du peu, d’un peu léger.

Avec des textes de Gabriele Chiari Jean Daive, Raoul De Keyser, Dirk De Vos, Daniel Dezeuze, Dorine Esser, Karim Ghaddab, Jean Laube, Fabrice Lauterjung, Stephen Maas, Romain Mathieu, Yves Michaud, Emmanuel Pernoud, Philippe Robert, Anne Rochette, Camille Saint-​Jacques, François Schmitt, Éric Suchère, Ronald Vande Sompel et Jean-​Charles Vergne.

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.