Éric Suchère

Variable

Argol

404 pages, 13 x 20 cm
19 €
ISBN 978−2−915978−92−6
Novembre 2014

Je suis fas­ci­né par la forme du jour­nal, de celui de Kafka aux notes dans les agen­das de Pierre Bonnard si ellip­tiques, rete­nant appa­rem­ment si peu de choses des jours – mais un « peu » très concis – et c’est cette forme que j’ai vou­lu explo­rer dans Variable. Donc, pen­dant deux années, j’ai tenu un jour­nal, un jour­nal au sens le plus clas­sique du terme, en notant la météo, mes acti­vi­tés, les ren­contres, les petits évé­ne­ments… à par­tir de ce maté­riau, j’ai essayé de construire un livre qui sur 365 pages, ferait le tour d’une année et serait encore un jour­nal, mais un jour­nal plus ano­nyme et plus abs­trait où les per­sonnes devien­draient des figures, les rela­tions avec elles des arché­types, les petits évé­ne­ments quo­ti­diens des moments d’étrangeté en mimant les élé­ments sty­lis­tiques propres au genre comme l’ellipse, la pochade, la liste, l’énumération, des frag­ments de récit, des notes… Les pho­to­gra­phies viennent don­ner une tona­li­té ou un contre­point aux textes. Ce sont des chutes sai­sies dans cette suite des jours qui oscil­lent, tout comme le texte, entre figu­ra­tion et abstraction.

Si l’on retrouve, comme dans le pro­jet … Un autre mois… – dont le pre­mier volume, Lent, a été publié par Le Bleu du Ciel en 2003 et le second, Brusque, par Argol en 2011 –, l’idée de 365 textes et une impor­tance don­née à la per­cep­tion, l’attention s’est por­tée un peu plus ici sur la psy­cho­lo­gie avec l’idée d’un por­trait en creux dans la retrans­crip­tion des rap­ports rela­tion­nels avec, en ombre por­tée, le monu­ment qu’est Le Côté de Guermantes. Variable se rap­por­te­rait, alors, non seule­ment à la météo, à la suite des jours mais éga­le­ment à l’humeur de ce nar­ra­teur omni­pré­sent – ce qui est le propre du jour­nal – mais, fina­le­ment, assez désincarné.

La numé­ro­ta­tion double – tout comme le fait que le livre com­mence à la sec­tion 069297 et se finit à la sec­tion 068298 – indique que ce livre n’a ni début, ni fin, que l’on peut le prendre à par­tir de n’importe quelle sec­tion ou n’en lire qu’une page – une par jour serait l’idéal – comme il ne s’agit pas d’un roman, mais d’une suite de proses.

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.