Éric Suchère

Fumées

Argol

158 pages, 13 x 20 mm
18 €
ISBN 978−2−37069−016−6
Mai 2017

« Ce qui me semble beau, ce que je vou­drais faire, c’est un livre sur rien, un livre sans attache exté­rieure… un livre qui n’aurait presque pas de sujet ou du moins où le sujet serait presque invi­sible, si cela se peut », Gustave F.

Je suis né le 25 octobre 1967 : depuis le mois d’octobre 1997, j’envoie, chaque mois, une carte pos­tale à un nombre fixe de cor­res­pon­dants. Ce pro­jet, com­men­cé le jour de mes trente ans, devrait s’achever en 2028 après mes soixante ans ; il sera, alors, consti­tué de 365 textes. 365 textes pour : une cor­res­pon­dance, une éphé­mé­ride, un auto­por­trait en conti­nu, un jour­nal, un résu­mé, un conden­sé, un pré­ci­pi­té, une com­mé­mo­ra­tion… Après Lent et Brusque qui regrou­paient les textes des dix pre­mières années, Fumées col­lecte les textes de 2007 à 2012.

« M’intéresserait le plus une sculp­ture qui n’aurait aucune des­ti­na­tion, à la limite même aucun des­ti­na­taire. Faite pour rien, pour per­sonne, pour tout le monde, pour n’être pas vue, pour être cachée, trop petite dans un espace trop grand ou trop grande dans un espace trop petit », Toni G.

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.