N° 295 (avril 2022), Les vivants et les morts III

Le rivage, le sable gris, l’écume, le rivage, l’écume, la cour au soleil d’été depuis le cadre de la fenêtre, l’ombre de l’immeuble, de l’arbre, l’ombre, les mouettes, l’envol, mul­tiple, enche­vê­tré, les ter­rasses inso­lées, l’eau glauque, sombre, émerge, fait face, si, der­rière la vitre, le sable jaune, se love dans le coin, est la trame régu­lière à laquelle s’agrippe, si les ombres dans l’eau, reflets, sur laquelle flotte, repos, sur­nage, vert et bleu, est froid luisance.

Si, dans la pénombre, enferme, se devine, reste blanc et noir sur bleus, len­te­ment, dans l’eau, glisse, le mou­ve­ment, en reflets non trou­blés, s’enfonce, dans la lumière vive, écra­sé au sol, jaune sur jaune, en ver­ti­cales, hori­zon­tales, obliques, cercles, suites super­po­sées aux­quelles s’ajoutent les ombres, fan­tas­ma­go­rie blanche, illu­soire palais de glace, sinon la lui­sance sur terre boueuse ou découpe blanche der­rière laquelle se tient, humainement.

Les pavés cimen­tés en dif­fé­rence de blancs, vont, de dos, plaques blanches sur gris vert, la masse incom­pré­hen­sible, seule­ment la par­tie dor­sale avec corps halo dans la soupe verte, semis jaune flot­tant, se camoufle car­cé­ral, bar­reaux dans le bleu­té, comme le poids des corps sur, est dispositif.

Si reprend, for­mel, l’écho, appa­raît, résur­gence archaïque, de deux se sur­im­pose et regarde tout un monde à dis­tance jusqu’à la porte, se confond, est une confu­sion dans le jaune, serait un espace de jeu si se déverse, écla­bous­sures, remous, cir­cu­la­tion d’ondes, sépare blanc de vert, est construc­tion ascen­dante dans la proxi­mi­té et la dis­tance, répète en écho, dif­fé­ren­cie géo­mé­trique, oppose les sur­faces dans le dépouille­ment, se dis­si­mule dans monde en réduc­tion, roches empi­lées, frac­tures, déca­lage des espaces, écailles contre fibres, d’une chose à l’autre.

Invente un cré­pus­cule dans un simu­lacre de nature, n’est que décor, vio­lence du jaune, vio­lence pos­sible dans le blanc, pré­sence incon­grue, matière oppose à, lisse contre ner­vu­ré dans laby­rinthe homogène.

Est la peau, un ruis­sel­le­ment, un éclat bleu intense, une construc­tion, des struc­tures oppo­sées, une lumière reflé­tée, une ombre bleu­tée, une pixel­li­sa­tion, lumière rouge, signes noirs, pro­jec­tion, cir­cu­laire gris, dans la fron­ta­li­té et l’éloignement, les myriades colo­rées, plaques, figures fan­tômes, animalité.