N° 290 (novembre 2021), Figures multiples

Les phrases sont hachées et les gré­sille­ments rendent cer­taines pro­po­si­tions dif­fi­ci­le­ment audibles. On entend dis­tinc­te­ment des bruits qui échappent à toute inden­ti­fi­ca­tion et cer­tains mots résonnent. Le lexique employé est mal­adroit et il nous faut reprendre chaque terme un à un avant de pour­suivre. Je com­prends le sens d’un mot que je ne connais pas et tente de mémo­ri­ser toutes ses signi­fi­ca­tions. J’énumère les noms de tout en tra­çant les contours tan­dis que les visages se trans­forment len­te­ment. Il faut se frayer un che­min, évo­quer les formes mortes, effec­tuer le tra­jet jusqu’à ce que s’épuise. Les ins­crip­tions se répètent et donnent des infor­ma­tions contra­dic­toires sur les pay­sages tra­ver­sés. La musique évoque une sépa­ra­tion pos­sible, une figure que l’on rem­place, le redou­ble­ment des ombres. Il faut par­ler du doute, du trouble, des espaces dont il ne se sou­vient plus mal­gré quelques images. Mouvements vers, dis­cus­sions sur, ten­ta­tives pour, trem­ble­ments de… j’affirme que quelque chose est. Je ne sai­sis pas les his­toires, les blagues échan­gées, les dif­fé­rentes pro­po­si­tions, les évé­ne­ments. Les mots sont écrits sur de minus­cules mor­ceaux de papier et il faut se concen­trer sur chaque image. Elle pose très len­te­ment sa main sur la mienne tout en me disant qu’il va se pro­duire quelque chose. Elle et moi devons modi­fier toutes nos habi­tudes tan­dis que la ville se méta­mor­phose insen­si­ble­ment. Il faut faire l’inventaire de toutes les for­mules et réduire au fur à mesure cha­cune des varia­tions. Dans la ten­ta­tive d’imitation et les mou­ve­ments gauches, les cen­driers tombent et se brisent au sol. Je pho­to­gra­phie les herbes hautes et com­pare les valeurs de gris pos­sibles avec les taches colo­rées. Il faut voir si les dif­fé­rentes par­ties cor­res­pondent, mettre les pièces man­quantes, les jux­ta­po­ser. Je prends, sans réflé­chir, quelques objets indé­ter­mi­nés et les sors méti­cu­leu­se­ment de leurs boites.