Jean Frémon

L’Écriture des formes

Galerie Jean Fournier /​Frac Auvergne

216 p., 14,5 x 20 cm
20 €
ISBN 978−2−9530429−1−7
Mai 2017

« Que ce soit “sur l’art” ou non, j’écris le dimanche. En semaine, je suis mar­chand d’art, gale­riste, comme il se dit aujourd’hui. Je pré­pare des expo­si­tions dont je m’efforce de vendre le conte­nu. » 

On ne dirige pas une gale­rie inter­na­tio­nale depuis qua­rante ans, on n’est pas le mar­chand de Louise Bourgeois, de David Hockney, d’Antoni Tapiès et de tant d’autres par hasard, l’exercice est dif­fi­cile et les qua­li­tés requises nom­breuses. Cependant, chose éton­nante par­mi les grands gale­ristes contem­po­rains, Jean Frémon est avant tout un écri­vain et un poète. Sa pra­tique de la lit­té­ra­ture lui donne une hau­teur de vue, une séré­ni­té unique dans la pra­tique de son métier pour accom­pa­gner des artistes dans la du- rée, avec fidé­li­té, plu­tôt que de se conten­ter de voler aux secours d’éphémères vic­toires. 

Pour qui veux res­sen­tir l’atmosphère d’un ate­lier, com­prendre ce qui unit par­fois un artiste et son mar­chand ou ce der­nier et un col­lec­tion­neur, les textes de Jean Frémon sont une mine. Ils tiennent tout à la fois du témoi­gnage, de l’essai, de la fic­tion et ils pra­tiquent ce que Aragon nom­mait le « mentir-​vrai » pour dire davan­tage le sen­sible que le fait brut, le détail signi­fiant plu­tôt que la géné­ra­li­té pon­ti­fiante. Ici, dans une langue simple et géné­reuse, se par­tage un secret, celui que nous sommes nom­breux à connaître mais que nous ne savons dire, celui qui unit tous ceux pour l’art est essen­tiel à la vie.

Please wait while flip­book is loa­ding. For more rela­ted info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.